Welcome to EverybodyWiki ! Nuvola apps kgpg.png Sign in or create an account to improve, watchlist or create an article like a company page or a bio (yours ?)...

Paris pour un beefsteak

From EverybodyWiki Bios & Wiki
Jump to navigation Jump to search



Paris pour un beefsteak is a song written during and about the siege of Paris (1870–71), on 15 October 1870, by Émile Deureux, in Blanqui's journal La Patrie en danger[1] using the music of Te souviens-tu ? (fr).

Original lyrics[edit | edit source]

<poem>Vive la Paix ! La France est aux enchères ; Demain, bourgeois, vous pourrez regoinfrer. Bismarck attend au château de Ferrières Que dans Paris, Thiers lui dise d’entrer. Favre griffonne un dernier protocole, Trochu renonce à son plan incompris… Allons Brébant, tourne la casserole : Pour un beefsteak, on va vendre Paris. Allons Brébant, tourne la casserole : Pour un beefsteak, on va vendre Paris.

Que font à moi l’Alsace et la Lorraine ? Dans ces pays, je n’ai ni champ ni bien. Que le Prussien nous les laisse ou les prenne, Je m’en bats l’œil, car je n’y perdrais rien. Plus que Strasbourg, ma table m’intéresse : Metz ne vaut pas une aile de perdrix ; Et puis, tout ça fait bouder ma maîtresse… Pour un beefsteak, messieurs, rendons Paris. Et puis, tout ça fait bouder ma maîtresse… Pour un beefsteak, messieurs, rendons Paris.

J’entends des fous parler de résistance, De lutte à mort, de patrie et d’honneur ! Mon ventre seul exige une vengeance : Sous le nombril j’ai descendu mon cœur. Libre aux manants de rester patriotes, Et de mourir sous les feux ennemis ; Moi, j’aime mieux la sauce aux échalotes… Pour un beefsteak, messieurs, rendons Paris.

On dit encor que la France est mourante ; Que l’étranger lui ronge les deux flancs ; Et que partout, sous leur botte sanglante, Comme des serfs, nous courbent les uhlans. Pleure qui veut de cette scène amère, Mais que la paix mette fin à ces cris ! La viande manque chez ma cuisinière… Pour un beefsteak, messieurs, rendons Paris. La viande manque chez ma cuisinière… Pour un beefsteak, messieurs, rendons Paris.

Allons, c’est dit, bobonne, fais toilette ; Au salon bleu remets des rideaux neufs. Et toi, Manon, va battre l’omelette : Grâce aux Prussiens, nous mangerons des œufs. Je veux demain recevoir à ma table Trois Bavarois, et je veux qu’on soit gris… Vive la paix ! la Patrie est au diable ! Pour un beefsteak, on a rendu Paris. Vive la paix ! la Patrie est au diable ! Pour un beefsteak, on a rendu Paris. </poem>

References[edit | edit source]

  1. Jenny Raflik, Contemporary history - La France au XIXe siècle, histoire politique Text collection - UFR Letters and Humanities - Department of Geography and of History -Bât. Chênes 2 33, boulevard du Port - F-95011 Cergy-Pontoise cedex - 2007-2008


Others articles of the Topic France : France.tv Slash, Elis (company), Timeline of young people's rights in France, Social Research and Action Center, Planète Juniors, Adrenaline Hunter, OnVaSortir!

Others articles of the Topic Music : WWE: Uncaged VI, Kathleen Elle, Pop music, WWE The Music: The Beginning, Lydia Canaan, Pedro Fernando (artist), Appropriation (music)


This article "Paris pour un beefsteak" is from Wikipedia. The list of its authors can be seen in its historical and/or the page Edithistory:Paris pour un beefsteak. Articles copied from Draft Namespace on Wikipedia could be seen on the Draft Namespace of Wikipedia and not main one.



Compte Twitter EverybodyWiki Follow us on https://twitter.com/EverybodyWiki !